Renaud Diligent
Metteur en scène

renaud_diligentIl suit des études d’Histoire de l’Art à l’Université de Bourgogne où parallèlement de 2001 à 2005 il dirige le Théâtre Universitaire de Dijon. À l’Université de Dijon, il réalise des recherches sur l’oeuvre de Tadeusz KANTOR qui le mène à la rédaction d’une maîtrise et d’un DEA et à la préparation d’une thèse. En 2007, il intègre le Master mise en scène et Dramaturgie de Paris X / Nanterre sous la direction de Jean Louis BESSON. Il suit les ateliers pratiques de mise en scène dirigés par Marc PAQUIEN, Véronique BELLEGARDE, Jean JOURDHEUIL, Jean BOILLOT, Dominique BOISSEL, David LESCOT, Sabine QUIRICONI et Philippe ADRIEN. À Théâtre Ouvert, dans le cadre d’un atelier sur les écritures contemporaines sous la direction de Lucien ATOUN, il met en voix Gouache de Jacques Serena en 2008 et en 2009 il met en espace Smoking Gun de David Missonier.

Depuis 2005, Il travaille comme assistant à la mise en scène auprès de Robert CANTARELLA (La Jalousie du Barbouillé de Molière, Une Belle Journée de N. Renaude et Hyppolite de R. Garnier au Théâtre Dijon Bourgogne en 2005), Philippe MINYANA (On ne saurait penser à tout de A. Musset au TDB en 2005), François CHATTOT (Une confrérie de farceur, au Théâtre du Vieux Colombier – Comédie Française en 2007, la Bonne âme du Se-Tchouan de B. Brecht au Théâtre Dijon Bourgogne en 2010), Jean Louis HOURDIN (Une confrérie de farceur), de Marc PAQUIEN (La Ville de M. Crimp au Théâtre de la Ville ; Le mariage secret, opéra de Cimarosa avec les Ateliers Lyrique de l’Opéra Bastille à la MC 93 de Bobigny, en 2009 ; Les affaires sont les affaires d’O. Mirbeau au Théâtre du Vieux Colombier – Comédie Française, en 2010 et 2011), de Benoît LAMBERT (Dénommé Gospodin, Théâtre Dijon Bourgogne en 2013). Il collabore en tant que dramaturge auprès d’Hélène SOULIÉ pour Eyolf [quelque chose en moi me ronge] (scène nationale de Perpignan en 2013).

En 2010 il fonde sa propre compagnie : la compagnie Ces Messieurs Sérieux. Pour la compagnie, il monte norway.today d’Igor Bauersima en 2010 au Festival Théâtre en Mai Du Théâtre Dijon Bourgogne CDN, en 2011 Haute-Autriche de Franz Xaver Kroetz au Théâtre Mansart à Dijon, en 2013 l’Épreuve de Marivaux en co-production avec le Théâtre Dijon Bourgogne CDN. (Festival Théâtre en Mai) en 2016 La ballade du tueur de conifères de Rebekka Kricheldorf en co-production avec l’Espace des Arts – Scène nationale de Chalon-sur-Saône (repris au Festival Théâtre en Mai du Théâtre Dijon Bourgogne CDN), en 2018 Icare, après la chute d’Anne-Gaëlle Jourdain. À coté de son activité de création, il dirige de nombreux ateliers de pratique pour amateur (en 2009 au Théâtre National de Bordeaux Aquitaine CDN avec Marc PAQUIEN ; en 2010 au Théâtre Dijon Bourgogne CDN avec François CHATTOT ; depuis 2004 au Théâtre Universitaire de Dijon et anime des stages de découverte de courte durée (en 2010 à L’Espace des Arts – Scène nationale de Chalon sur Saône…) En 2011, il a publié un article sur l’oeuvre de Tadeusz KANTOR, dans Dramaturgie de la guerre au théâtre et au cinéma, ouvrage sous la direction de David LESCOT et Laurent VERAY.

En 2019, il montera pour la première fois en France : Dimanche Napalm de Sébastien David.