L’Épreuve

slidelepreuve

 

création 2013

L’épreuve – Marivaux

Mise en scène : Renaud Diligent Avec : Nicolas Cartier, Josée Drevon, Morgane Hainaux, Anne-Gaëlle Jourdain, Guillaume Riant, Stéphane Szestak Dramaturgie : Maya Boquet Scénographie : Muriel Carpentier Création lumières : Benjamin Crouigneau Costumes : Violaine L. Chartier Maquillage et coiffures : Marion Bidaud Création son : Christophe Pierron Administratrice de production : Isabelle Phély

Production cie ces messieurs sérieux
Coproduction : Théâtre Dijon Bourgogne – CDN ; Le Théâtre d’Auxerre – scène conventionnée ; Théâtre Mansart – CROUS Dijon, L’Abreuvoir de Salives.
Avec le soutien du Ministère de la Culture / DRAC Bourgogne, du Conseil Régional de Bourgogne, de la Ville de Dijon de l’ADAMI et de la SPEDIDAM. 
Co-diffusion Affluences / réseau bourguignon du spectacle vivant, avec le soutien du réseau Quint’Est
Renaud Diligent était artiste en compagnonnage au Théâtre d’Auxerre – scène conventionnée en 2012 -2013


Lucidor, fils d’un riche bourgeois, achète une maison à la campagne mais arrivé sur place il tombe malade et Angélique, la fille de sa gouvernante, le soigne. Entre deux fièvres, il en tombe amoureux et cet amour semble réciproque. Mais avant de demander sa main, il souhaite savoir si c’est l’homme riche, ou seulement lui qu’Angélique aime… Il va la soumettre alors à une épreuve afin de découvrir ses sentiments en lui présentant un homme pour elle : Frontin son valet, déguisé en nouveau riche.

La machination est lancée, la comédie commence…

Écrite en 1740, L’Épreuve, semble contenir, dans sa fulgurance, l’essence du théâtre de Marivaux : jeu d’amour et de hasard, pouvoir de l’argent, vraies et fausses confidences, quiproquos, heureux et malheureux stratagème et tension amoureuse et cruauté… Rarement Marivaux n’aura été aussi loin en poussant les jeunes protagonistes de sa comédie dans leurs derniers retranchements, et en donnant la parole à une femme qui poussée à bout de ses sentiments fera exploser sa Raison et son libre arbitre…

DOSSIER PDF DU SPECTACLE


Dates

Saison 2016 / 2017
Espace Ronsard – Le Ludes (72) 9 et 10 Janvier 2017
Bord 2 Scènes – scène conventionnée de Vitry-le-François (51) 13 Janvier 2017

Saison 2015 /2016
Transversales – Théâtre de Verdun scène conventionnée 8 décembre 2015
Espace Mendes France – Quetigny 29 mars 2016
Théâtre d’Autun  31 mars 2016  (2 représentations)
Théâtre Actuel et Public de Strasbourg – TAPS Strasbourg du 24, 25, 26, 27 mai 2016

SAISON 2014 / 2015
Quint’est – Quintessence 2014 3 dec 2014 Théâtre Mansart – CROUS Dijon

SAISON 2013 / 2014
Théâtre Mansart / CROUS Dijon Du 5 au  7 novembre 2013
Salle Jean Genet – Couches 14 novembre 2013
L’Abreuvoir  –  Salives   19 novembre 2013
Le Théâtre – scène conventionnée d’Auxerre 26 et 27 novembre 2013
Théâtre Municipale de Beaune 29 novembre 2013 (2 représentations)
OMC de Chevigny-Saint-Sauveur 3 décembre 2013
Théâtre G. Bernard – Chatillon sur Seine 11 mars 2014 (2 représentations) 
Salle F. Lescure – Selongey 
14 mars 2014

Théâtre de la Madeleine, scène conventionnée de Troyes 18 mars 2014(2 représentations)
E.C.L.A. – Saint Vallier 21 mars 2014
Théâtre Dijon Bourgogne – CDN / Festival Théâtre en Mai 26, 27, 28 mai 2014


 

Extraits de presse

Les Inrockuptibles (sem 22 au 29 mai) supplément Théâtre en Mai 2014
Comédie des désillusions, L’Epreuve de Marivaux transforme l’amour en désarroi sur l’autel de la méfiance de classe. Voici donc le riche Lucidor imposant à la jeune Angélique, la fille de la gouvernante qui lui a avoué son amour, le pas- sage d’une épreuve humiliante afin de tester sa sincérité. Exercice d’une grande cruauté, la pièce a tous les arguments pour entrer en écho avec notre époque où même l’amour est devenu une marchandise suspecte. A l’heure où les pauvres sont légion et les riches toujours plus riches, Renaud Diligent fait suffisamment confiance à l’écriture de son auteur pour ne pas avoir à céder au miroir aux alouettes de la modernité à tout prix. Ainsi, le jeu de la fiction sera le seul garant du dialogue espéré entre la lucidité dénonciatrice d’hier et la misère morale du monde d’aujourd’hui.

Bien Public (édition Dijon) 9/11/13
Ces Messieurs Sérieux ont gagné L’Épreuve
“… Cette Épreuve se veut sombre et tout en nuance, à l’image des lumières du spectacle qui laissent deviner un lointain ciel nuageux. Elle est étonnante et éclate avec la colère d’Angélique, humiliée par le mensonge de Lucidor, au son d’ I wanna be your dog des Stooges.
Les cinq comédiens transmettent, tout en émotion fragile, un texte nerveux, vif ou les mots produisent les péripéties…”
L. Champrenault

Couches Marivaux a fait salle comble jeudi
Le Journal de Saone-et-loire (édition pays Couchois) 15/11/13
“… Sans en modifier le texte, la troupe dijonnaise a donné à cette pièce une note de modernité par les costumes, les décors et une musique parfois inattendue. Quoi qu’il en soit, un beau spectacle apprécié par un vaste public….”
Michel Juggery (CLP)

Beaune : une « épreuve » positive ou négative
“… L’Épreuve, pièce du jeune metteur en scène Renaud Diligent de la Compagnie Ces messieurs sérieux, a été l’occasion d’opposer les deux éternelles modernité, et tradition. Et les spectateurs, venus voir un Marivaux pur jus, ont quelque peu déchanté. Des plages musicales imageant les sentiments à grands renforts de son frappaient les imagi- nations en même temps que les tympans de ces derniers. En revanche, la mise en scène et en son de ce Marivaux a ¬conforté ceux qui pensent qu’une œuvre, qu’elle soit écrite ou sonore, est avant tout un point de départ à toute interprétation. Après un instant de flottement, les quatre rideaux ont joué un véritable rôle simulant murs, profondeur, claustras, ustensiles ou drapés pour le corps. Et la musique, scandant, soulignant, rompait avec l’incommunicabilité des êtres. Des personnages merveilleusement joués par de jeunes comédiens entourant une Josée Drevon que les Beaunois retrouvaient avec plaisir. Le discours châtié s’opposait à la rusticité, la sincérité à la roublardise, l’humanité à la petitesse…”

Les commentaires sont clos.